« Mariage Improbable » – Marie-Noëlle Deverre / Anne Mousselet

 

En convention avec l’université de Caen Basse-Normandie pour le compte de l’IUFM de Basse-Normandie, l’association Pygmalion et l’association Sol en Ciel se sont engagées à participer à la mise en œuvre de l’action de formation dans le domaine culturel, tel que le projet en a été approuvé par la commission mixte DRAC-IUFM lors de sa réunion annuelle de programmation définitive. L’intervention au sein de l’action de formation intitulée « croisement de deux disciplines : Arts visuels et Danse » a été assurée par Marie-Noëlle Deverre pour l’association Pygmalion et Anne Mousselet pour l’association Sol en Ciel.

Marie-Noëlle Deverre conçoit des œuvres corporelles, des costumes / sculptures qui ne demandent, pour prendre vie, qu’à être revêtus par des performeurs. Anne Mousselet, quant à elle, est danseuse – elle a collaboré, entre autres, avec Anne Térésa de Keersmaeker. Avec les stagiaires de l’IUFM, elles ont imaginé une chorégraphie articulée autour d’une de ces sculptures « prêtes à porter », en l’occurrence une pièce intitulée Mariage Improbable, une œuvre variable réalisée en 2008 qui, au fil des répétitions, évolua par retouches successives pour mieux s’accorder aux mouvements des danseurs et au désir (ou rejet) entretenu avec l’objet porté, objet relationnel s’il en est, en ce qu’il permit d’établir des échanges et de créer des connexions au sein du groupe. Forts de cette expérience, les stagiaires poursuivaient parallèlement cette démarche auprès d’élèves de classes primaires. A l’issu du stage, un spectacle fut présenté dans l’enceinte de l’IUFM.

Moment intense d’émotions et de partage pour l’ensemble des participants ce jeudi 4 mars 2010 dans les locaux de l’IUFM, sur le site de Montfoulon. Tous, enfants et adultes, surprennent par la qualité de leur présence sur scène et de l’interprétation de leur chorégraphie. Le parcours culturel, au croisement de deux disciplines artistiques, danse et arts visuels, mis en place pour un groupe de PE2 dans le cadre de la dominante, s’est prolongé par une expérimentation dans les classes. Trois classes sur trois cycles différents. La rencontre avec des œuvres, la rencontre avec des artistes sont au cœur de cette réussite. Le partenariat avec la plasticienne Marie-Noëlle Deverre et la danseuse Anne Mousselet a enrichi les projets artistiques.

Armelle Desmeules & Pascale Goudin,
formatrices EPS et Arts Visuels au centre d’Alençon

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s