« Tout Recommencer » – exposition – revue de presse

 

François Kinder et Jacques de Crécy, ont investi les sous-sols de la Halle aux toiles du 9 au 25 avril. Loin d’être la juxtaposition de deux œuvres respectives, l’installation Inter-Media (sculpture, vidéo, lumière et son) qu’ils nous ont présentée témoigne au contraire d’une réelle complémentarité, dessinant à eux deux les contours d’un univers personnel et singulier. Bien plus qu’un simple accrochage, le montage de cette exposition fut en soi un travail de création in situ et aura nécessité la conception d’une scénographie particulière tenant compte de l’architecture du lieu. Ce pourquoi l’association Pygmalion convia ces artistes pour une résidence d’une huitaine de jours au début du mois afin qu’ils concrétisent leur projet.

La Halle aux Toiles est située en plein centre ville. Deux grands calicots dressés le long de la façade annonçaient l’événement et attirèrent l’attention des passants. Ainsi, outre notre public fidèle et grandissant (plus de 140 personnes présentes le jour du vernissage), cette exposition aura été visitée par un public très divers, pas forcément sensibilisé à l’art contemporain, mais surpris par l’originalité et la force évocatrice du travail présenté ainsi que par la beauté du site, les sous-sols magnifiquement restaurés de la Halle aux Toiles étant somme toute peu connus des alençonnais.

Durant ces deux semaines, nous reçûmes également des pensionnaires inscrits aux ateliers de pratiques artistiques du C.P.O (Alençon), de l’institut Godegrand (Sées) ainsi que de la Corne d’Or (Randonnai).

En tout et pour tout, plus de 700 visiteurs se seront déplacés. Au-delà de la quantité, nous tenons à évoquer ici la qualité de regard et d’écoute du public, chaque spectateur passant en moyenne plus d’une heure à visiter l’exposition. Certains mêmes revenaient le lendemain et tous ressentaient, à l’issu de la visite, le besoin d’échanger quelques mots avec les membres de l’association qui assuraient les permanences, afin d’en savoir plus et sur les artistes et sur l’essence de leur travail.

Nous tenons également à remercier François Kinder et Jacques de Crécy d’avoir fait preuve d’une rare autonomie dans la réalisation de cette exposition à un moment où l’association, suite à la disparition d’un de ses membres fondateurs, traversait une période difficile.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s